Institution

Expression des groupes d'élus

Cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus qui composent l'Assemblée Départementale. Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication.

Partager :
Imprimer :
Session Conseil Départemental mars 2018

Groupe de la Majorité Départementale

Le groupe de la Majorité Départementale est composé de 28 Conseillers Départementaux Les Républicains, UDI et Divers Droite élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Président : François Sauvadet

François-Xavier Dugourd,
Catherine Louis et Ludovic Rochette,
co-animateurs de la Majorité

Auxonne
Marie-Claire Bonnet-Vallet / Dominique Girard

Beaune
Marie-Laure Rakic / Jean-Pierre Rebourgeon

Brazey-en-Plaine
Emmanuelle Coint / Gilles Delepau

Châtillon-sur-Seine
Valérie Bouchard / Hubert Brigand

Dijon 1
Danielle Darfeuille / François-Xavier Dugourd

Dijon 4
Anne Erschens / Ludovic Rochette

Fontaine-lès-Dijon
Patricia Gourmand / Patrick Chapuis

Genlis
Christelle Meheu / Vincent Dancourt

Is-sur-Tille
Catherine Louis / Charles Barrière

Ladoix-Serrigny
Anne Parent / Denis Thomas

Montbard
Laurence Porte / Marc Frot

Nuits-Saint-Georges
Valérie Dureuil / Hubert Poullot

Saint-Apollinaire
Christine Richard / Laurent Thomas

Semur-en-Auxois
Martine Eap-Dupin / François Sauvadet

Tribune politique de novembre du groupe de la majorité départementale

Transfert de compétences : l’heure est à l’apaisement

Nous sommes aujourd’hui arrivés au terme du long processus de transfert des compétences départementales avec l’agglomération dijonnaise. Cela a impliqué le versement par le Département d’un montant de compensation de 4,7 M€ afin de maintenir aux habitants un service public continu et de même qualité.

Depuis le 1er juin 2020, l’intercommunalité dijonnaise assume ses nouvelles missions, dont l’entretien des 145 km de routes départementales qui lui ont été cédées.

Et si le processus de transfert est achevé, près de 95 % du service social et médico-social de proximité continue d’être assuré par le Département pour toutes les familles de l’agglomération, avec nos 2 Agences et nos 11 Espaces Solidarités Côte-d’Or. Nos actions concernent l’accompagnement des personnes âgées ou en situation de handicap, la protection maternelle et infantile, la prévention et la protection de l’enfance, l’insertion et l’ensemble de nos engagements en lien avec les prestations sociales versées par le Département.

De même, le Département poursuit son action de solidarité territoriale avec toutes les communes de l’agglomération. Nous accompagnerons 4 communes qui ont souhaité s’engager dans un contrat de développement “Cap 100 % Côted’Or”. Depuis 2015, 4 M€ ont été investis pour les routes et 52,6 M€ de dotations ont été versés aux 23 collèges de l’agglomération dijonnaise.

Pour le Département, le dossier du transfert est dorénavant un dossier réglé. L’heure est maintenant à l’apaisement pour toutes les parties.

Le service public départemental restera garanti sur tout le territoire de la Côte-d’Or, y compris dans l’agglomération dijonnaise.

Groupe Majorité Départementale
Les Républicains - UDI - Divers droite


 

Groupe Forces de Progrès

Le groupe des Forces de Progrès est composé de 17 Conseillers Départementaux Socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Présidente, Colette Popard
1er Vice-Président, Paul Robinat

Arnay-le-Duc
Béatrice Moingeon-Hermary / Pierre Poillot

Chenôve
Jeannine Tisserandot

Chevigny-Saint-Sauveur
Dénia Hazhaz / Michel Bachelard

Dijon 2
Nathalie Koenders / Lionel Bard

Dijon 3
Sandrine Hily / Hamid El Hassouni

Dijon 5
Colette Popard / Christophe Avena

Dijon 6
Céline Maglica / Massar N'diaye

Longvic
Céline Tonot / Christophe Lucand

Talant
Christine Renaudin-Jacques / Paul Robinat

Tribune politique de novembre du groupe Forces de Progrès

Aide aux communes et intercommunalités : promesses et réalité

Le Président du Conseil Départemental annonce régulièrement, à grand renfort de communication, qu’il est aux côtés des Maires, des Présidents de communautés de communes, pour les aider à investir. Une aide est apportée, c’est indéniable, mais la réalité est bien loin des promesses !

Un exemple : l’enveloppe votée pour l’appel à projet 2019 était de 9,5 M€, en session le 13 octobre dernier, cette enveloppe a été réduite de 2,8 M€ faute de projets déposés, soit un taux de réalisation inférieur à 71%. Nous avons dénoncé à cette occasion, comme nous l’avons systématiquement fait, l’écart entre les annonces faites au moment du budget et la réalité des aides versées aux communes.

La réponse du Président est trop simpliste : l’enveloppe n’est pas complètement dépensée car il n’y a pas suffisament de projets déposés, ce ne serait pas la faute du Conseil Départemental. En réalité, ces aides ne financent jamais plus de la moitié d’un projet, et les communes n’ont pas la capacité de financer le reste à charge !

C’est pourquoi nous avons demandé que les aides versées le soient en fonction de la réelle capacité à investir de ces collectivités, avec la prise en compte des budgets des communes plutôt qu’en appliquant une même règle pour tous. Si l’aide n’est pas assez sollicitée, il faut faire évoluer la règle et non pas réduire l’enveloppe. Les investissements qui seraient permis bénéficieraient à tous les Côtes d’Oriens.

Avec la crise que traverse notre pays, tout le monde s’accorde à dire que les communes, et leurs maires, sont un échelon indispensable, à renforcer. Accompagnons ces communes par des aides efficaces, plutôt que d’en faire un outil de communication.

Groupe des Forces de Progrès
Socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche

Pour nous suivre : www.forcesdeprogres.net
facebook.com/forcesdeprogres et @FDPcg21