Institution

Expression des groupes d'élus

Cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus qui composent l'Assemblée Départementale. Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication.

Partager :
Imprimer :
Session Conseil Départemental mars 2018

Groupe de la Majorité Départementale - “LA CÔTE-D’OR PASSIONNÉMENT”

Le groupe de la Majorité Départementale est composé de 28 Conseillers Départementaux Les Républicains, UDI et Divers Droite élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Président : François Sauvadet

Auxonne
Marie-Claire Bonnet-Vallet / Sébastien Sordel

Beaune
Charlotte Fougère / Pierre Bolze

Brazey-en-Plaine
Emmanuelle Coint / Gilles Delepau

Châtillon-sur-Seine
Valérie Bouchard / Christophe Verdot

Chevigny-Saint-Sauveur
Viviane Vuillermot / Guillaume Ruet

Dijon 1
Clémentine Barbier / François-Xavier Dugourd

Fontaine-lès-Dijon
Patricia Gourmand / Patrick Chapuis

Is-sur-Tille
Catherine Louis / Charles Barrière

Ladoix-Serrigny
Anne Parent / Denis Thomas

Montbard
Laurence Porte / Marc Frot

Nuits-Saint-Georges
Valérie Dureuil / Hubert Poullot

Saint-Apollinaire
Christine Blanc / Laurent Thomas

Semur-en-Auxois
Martine Eap-Dupin / François Sauvadet

Talant
Céline Vialet / Alain Lamy

Tribune politique de novembre du groupe de la majorité départementale

Laissons faire les Départements !

Les Assises des 103 Départements de France, à Agen, sont intervenues dans un contexte particulièrement anxiogène. Tous les Conseillères et Conseillers départementaux de France ont pleine conscience de la gravité des conséquences de ce monde en plein bouleversement.

Nous sommes en première ligne, en Côte-d’Or. Nous vivons au coeur de cette crise, aux côtés des plus fragiles. Et, dans cette situation, il n’y a qu’une seule voie à emprunter : celle de la responsabilité.

Ce qu’on attend de nous, ce sont des réponses concrètes et urgentes à apporter aux Côte-d’Oriens pour les aider dans la vie de tous les jours. Parce que de plus en plus de citoyens ont du mal à boucler leurs fins de mois.

Notre unique objectif doit être de leur permettre de passer au mieux cette crise dans un contexte budgétaire tendu, avec une inflation inédite depuis des décennies et avec des défis énergétiques, climatiques et alimentaires sans précédent.

Nous jouons un rôle déterminant dans cette République bousculée car nous sommes la solution pour agir mieux, en proximité.

Et les situations difficiles actuelles méritent mieux que des injonctions, des commentaires et des postures des uns et des autres !

Quand la précarité gagne les classes moyennes, il faut que nous puissions continuer de gravir les marches des solidarités.

C’est pourquoi nous voulons une réflexion commune pour que les Départements soient reconnus vraiment comme chefs de files des politiques publiques sociales et territoriales qui leur ont été confiées, avec un pouvoir d’expérimentation et d’adaptation des normes.

Personne ne doit se retrouver sans solution pour préparer son avenir, là où il a choisi de vivre.

Le chemin de la responsabilité n’est jamais le plus simple à emprunter, mais nous avons un devoir, c’est de faire face et continuer d’ouvrir les voies de l’avenir !

Groupe Majorité Départementale
La Côte-d'Or Passionnément
Les Républicains - UDI - Divers droite


 

Groupe Côte-d'Or Terres d'Avenir

Le groupe Côte-d'Or Terres d'Avenir est composé de 18 Conseillers Départementaux PS, EE-LV, Cap 21, Génération.s et divers gauche élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Président, Christophe Avena

Arnay-le-Duc
Isabelle Cognard / Pierre Poillot

Chenôve
Caroline Carlier / Patrick Audard

Dijon 2
Nathalie Koenders / Billy Chrétien

Dijon 3
Catherine Hervieu / Hamid El Hassouni

Dijon 4
Nuray Akpinar-Istiquam / Benoît Bordat

Dijon 5
Marie-Thérèse Pugliese / Christophe Avena

Dijon 6
Céline Maglica / Massar N'Diaye

Genlis
Gaëlle Thomas / Martial Mathiron

Longvic
Céline Tonot / Christophe Lucand

Tribune politique de novembre du groupe Côte-d'Or Terres d'Avenir

Sécurité routière : le bilan n’est pas bon !

Depuis la loi d’orientation des mobilités de décembre 2019, qui autorise les départements à déroger à la règle des 80 km/h sur les routes départementales relevant de leur compétence, 42 itinéraires sont “revenus” aux 90 km/h en Côte-d’Or.

Si le Président du Conseil départemental met en avant une mortalité divisée par quatre depuis vingt ans pour justifier ces décisions, il se garde bien de relever que notre département détient le triste privilège d’être classé parmi les plus mortels sur la route (source ministère de l’Intérieur 2019).

Une distance d’arrêt augmentée de 13 m entre 80 et 90 km/h, 25 % d’énergie supplémentaire lors d’un choc frontal (qui peuvent transformer un accident grave en accident mortel) sont des éléments semblant bien peu peser dans des prises de décisions avant tout partisanes (la majorité des départements ayant opté pour le retour aux 90km/h sont des départements de droite ou de centre-droit).

Le passage à 90km/h du contournement de Mirebeau-sur-Bèze à compter du 5 septembre en est la parfaite illustration. Contre l’avis de tous les autres membres de la commission départementale de la sécurité routière (Ligue contre la violence routière, Comité 21 de la sécurité routière, SDIS, gendarmerie, AMF, État, soit 6 voix contre une), le Président Sauvadet a décidé ce “retour”, alors même que le premier semestre 2022 révèle une augmentation de plus de 30% de la mortalité en Côte-d’Or en comparaison de l’année 2019, soit 4 décès supplémentaires.

Un bilan mauvais, sans polémique possible, qui devrait faire réfléchir, car rouler moins vite protège aussi bien les conducteurs que les autres usagers.

Groupe Côte-d'Or Terres d'Avenir
sociales et écologiques

Pour nous suivre :
sur facebook.com/CotedOrterresdavenir ou sur twitter @CoTerresdavenir