Institution

Expression des groupes d'élus

Cet espace est réservé à l'expression des groupes d'élus qui composent l'Assemblée Départementale. Les propos contenus dans les articles d’expression des groupes d’élus n’engagent pas la responsabilité du Directeur de la publication.

Partager :
Imprimer :
Session Conseil Départemental mars 2018

Groupe de la Majorité Départementale

Le groupe de la Majorité Départementale est composé de 28 Conseillers Départementaux Les Républicains, UDI et Divers Droite élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Président : François Sauvadet

François-Xavier Dugourd,
Catherine Louis et Ludovic Rochette,
co-animateurs de la Majorité

Auxonne
Marie-Claire Bonnet-Vallet / Dominique Girard

Beaune
Marie-Laure Rakic / Jean-Pierre Rebourgeon

Brazey-en-Plaine
Emmanuelle Coint / Gilles Delepau

Châtillon-sur-Seine
Valérie Bouchard / Hubert Brigand

Dijon 1
Danielle Darfeuille / François-Xavier Dugourd

Dijon 4
Anne Erschens / Ludovic Rochette

Fontaine-lès-Dijon
Patricia Gourmand / Patrick Chapuis

Genlis
Christelle Meheu / Vincent Dancourt

Is-sur-Tille
Catherine Louis / Charles Barrière

Ladoix-Serrigny
Anne Parent / Denis Thomas

Montbard
Laurence Porte / Marc Frot

Nuits-Saint-Georges
Valérie Dureuil / Hubert Poullot

Saint-Apollinaire
Christine Richard / Laurent Thomas

Semur-en-Auxois
Martine Eap-Dupin / François Sauvadet

Tribune politique d'août du groupe de la majorité départementale

L’Internet à Très Haut Débit poursuit son déploiement en Côte-d’Or

Très tôt, le Département de la Côte-d’Or s’est engagé dans le déploiement du numérique, à une époque où aucune autre collectivité ne s’était mobilisée sur cet enjeu. Il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un programme historique, qui nécessite un investissement de type industriel, dont l’apport est comparable à l’arrivée du chemin de fer au XIXe siècle !

Afin d’accélérer le déploiement numérique, le Département a passé des marchés de travaux avec des entreprises. Comme partout en France, ces prestataires ont subi une pénurie mondiale d’approvisionnement en fibre optique qui a duré 18 mois. Face à cet aléa, le Département a dû verser une indemnité, afin de permettre à ces sociétés, qui emploient des salariés en Côte-d’Or, de compenser les préjudices subis. Après négociation avec le Département, ces entreprises ont revu leurs prétentions à la baisse et il est dorénavant prévu une indemnité de 400 000 € pour chacune, soit un total de 1,2 million d’euros. L’honnêteté devrait conduire l’opposition à replacer ce chiffre dans le contexte de la nouvelle procédure d’engagements des partenaires du numérique, qui nous a permis de dégager 80 millions d’euros d’économies sur les investissements prévus en Côte-d’Or !

Une chose est sûre : en 2020, la pandémie aurait pu générer une profonde fracture numérique, ce qui n’a pas été le cas en Côte-d’Or. Grâce aux investissements que nous avons réalisés, le télétravail et les visioconférences ont pu se développer pendant le confinement, ce qui a sauvé l’activité dans notre territoire.

Le numérique est bien un investissement capital pour tous les territoires de notre vaste département et le Département sera au rendez-vous de ses objectifs pour le déploiement de la fibre optique, avec 3 ans d’avance sur le programme initial !

Groupe Majorité Départementale
Les Républicains - UDI - Divers droite


 

Groupe Forces de Progrès

Le groupe des Forces de Progrès est composé de 17 Conseillers Départementaux Socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche élus au sein du Conseil Départemental de la Côte-d'Or.

Présidente, Colette Popard
1er Vice-Président, Paul Robinat

Arnay-le-Duc
Béatrice Moingeon-Hermary / Pierre Poillot

Chenôve
Jeannine Tisserandot

Chevigny-Saint-Sauveur
Dénia Hazhaz / Michel Bachelard

Dijon 2
Nathalie Koenders / Lionel Bard

Dijon 3
Sandrine Hily / Hamid El Hassouni

Dijon 5
Colette Popard / Christophe Avena

Dijon 6
Céline Maglica / Massar N'diaye

Longvic
Céline Tonot / Christophe Lucand

Talant
Christine Renaudin-Jacques / Paul Robinat

Tribune politique d'août du groupe Forces de Progrès

Retard dans le déploiement de la fibre : 2,4 M€ de pénalités à payer par le Département

A la commission permanente du 11 mai, le Président du Conseil départemental a présenté une délibération pour verser des indemnités de retard de 800 000 euros à chacun des trois groupements d’entreprises chargés de déployer la fibre. Au total, le Département versera 2,4 M€ HT d’indemnités.

Interrogé sur les motifs de ce retard par courrier le 11 mai 2020, il nous a répondu la veille de la session du 24 juin, mettant en avant les retards d’approvisionnement en fibre optique. Mais les protocoles d’accord ne mentionnent pas ce motif pour justifier ces indemnités mais stipulent : “le planning prévisionnel n’a pas pu être respecté.

Le retard constaté quant à la livraison des études d’exécution, ainsi que leur qualité insuffisante, ont nécessité de nombreuses mises au point techniques et administratives. De ce fait, le programme d’activité initialement prévu n’a pu être réalisé.”

Donc il s’agit bien de retard dans les plannings : la qualité insuffisante des études a eu pour conséquence un retard dans l’exécution des travaux. Nos questions sur l’éventuelle responsabilité du département ou sur la possibilité d’un recours contre Orange sont restées sans réponse.

Nous avions mis en garde le Président sur les effets d’annonce et sur les plannings intenables. Aujourd’hui, le Département doit régler 2,4 M€ minimum (voire 3 M€ en cas d’application de clauses optionnelles) pour n’avoir pas tenu les délais.

Cet argent public aurait pu être utilisé à bon escient, si le Président avait été plus prudent, plus sage et n’avait pas privilégié, comme toujours, sa communication sur le fond du dossier.

Groupe des Forces de Progrès
Socialistes, écologistes, progressistes et divers gauche

Pour nous suivre : www.forcesdeprogres.net
facebook.com/forcesdeprogres et @FDPcg21