Animation du territoire
Culture et Tourisme

Futurs 21 : la Côte-d’Or laboratoire d’innovations

Futurs 21, c’est une initiative «d'accueil et d'accélération de l'innovation sociétale» en Côte-d’Or pour faire de notre territoire, le premier «laboratoire français des modes de vie de demain».

Partager :
Imprimer :
Futur 21

Le Département, chef de file des solidarités humaines, lance la démarche «Futurs 21» pour faire de la Côte-d’Or, un territoire d’expérimentations publiques et privées, des innovations sociétales et territoriales.

Pour un développement durable de nos modes de vie

De nombreux domaines sont concernés : consommation, usages numériques, politiques de proximité, dans tous les aspects de notre vie quotidienne :

  •  santé, bien vivre
  •  alimentation, produits locaux
  •  logement et domotique
  •  consommation responsable
  •  innovation pédagogique
  • mobilité

Pourquoi la Côte-d’Or ?

La Côte-d’Or est une « petite France ». C’est un territoire représentatif de la structure spatiale nationale, confronté aux mêmes enjeux que la société française actuelle.

Le département  a une taille idéale pour expérimenter : 553 000 habitants dont 253 000 sur l’agglomération dijonnaise. La communauté urbaine de Dijon représente 24 communes dont 6 d’environ 10 000 habitants.

Le Conseil Départemental est une institution en charge de la vie quotidienne. Il a un rôle de proximité et de solidarité.

Objectifs de Futurs 21

  • Soutenir les expérimentations publiques et privées appelant à une évolution des modes de vie, en accompagnant des projets locaux innovants
  • Etudier l’engagement de la population à l’échelle du département dans une transition socio-écologique
  • Faire émerger des connaissances et savoir-faire pointus en transition socio-écologique et les faire connaître internationalement
  • Encourager les initiatives des 553 000 habitants de Côte-d’Or et leur donner l’occasion d’agir
François SAUVADET

La Côte-d’Or doit devenir le “laboratoire français des modes de vie de demain”. C’est mon souhait, c’est aussi un objectif ambitieux car il s’agit d’inscrire pleinement le Département de la Côte-d’Or dans le XXIe siècle, à la pointe des innovations sociétales et territoriales. Des innovations sociétales, c’est-à-dire inventer les modes de vie du futur qui répondent à la fois aux besoins des Côte-d’Oriens et aux exigences du développement durable.

Des innovations territoriales, car il s’agit d’imaginer et de mettre en oeuvre des dispositifs qui n’existent pas encore pour rendre l’aménagement du territoire plus efficace, pour oeuvrer de façon à ce qu’aucun territoire ne soit délaissé par les acteurs et services publics.

Pour réussir la mise en place de ce concept et ce “territoire du futur”, il faut une forte implication des responsables politiques et économiques du territoire. Citoyens, entreprises, tissu associatif et acteurs publics doivent se mobiliser et agir ensemble pour imaginer d’abord et mettre en place ensuite “les modes de vie de demain”.

Ce projet est une chance pour la Côte-d’Or. Elle possède la taille idéale pour mener une telle expérimentation. Elle est un territoire à l’image de la France. Le Conseil Départemental, lui, est la collectivité de proximité, et, à ce titre, un acteur de la vie quotidienne. Ses élus souhaitent s’impliquer dans l’émergence de solutions nouvelles, pour dessiner la Côte-d’Or de demain.

François SAUVADET

Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

Futurs 21, une gouvernance, des partenaires

Ce vaste projet, dont l’initiative revient au Conseil Départemental de la Côte-d’Or, au cabinet Synergence/Deloitte spécialisé dans le développement durable et au Cercle Entrepreneurs et Territoires, un club d’entreprises voulant s’impliquer dans la démarche, est également accompagné par des chercheurs et experts scientifiques de l’Université de Bourgogne - Franche-Comté. Plus largement, le dispositif a vocation à impliquer les acteurs côte-d’oriens volontaires comme les pôles d’excellence et ceux de la région Bourgogne - Franche-Comté (Conseil Régional, Métropole, Agence Régionale de Santé, Chambres Consulaires...).

Pour simplifier la gouvernance du projet Futurs 21 et la rendre plus efficace et immédiatement opérationnelle, une association réunissant les trois partenaires fondateurs a été créée. Tous sont engagés autour d’une même volonté, celle de faire de la Côte-d’Or, une terre d’innovations, tournée vers l’avenir pour ne pas subir le présent.

Futurs 21, une ambition, des projets

Futurs 21 est une grande ambition, celle de l’expérimentation des modes de vie de demain avec le citoyen, les entreprises, le tissu associatif et les acteurs publics. C’est une démarche dont les contours se dessinent autour des habitudes de consommation, des usages numériques et des politiques de proximité.

Depuis le lancement initié au printemps dernier, les projets ont été identifiés et suffisants. Ils sont issus de ceux portés par le Département et ses partenaires, par Deloitte ou le Cercle Entrepreneurs et Territoires. Les grands acteurs économiques nationaux sont entrés dans la démarche et utilisent la Côte-d’Or comme terre d’expérimentations.

Parmi les projets retenus : l’Agenda 21 scolaire porté par le Département, et menant des actions de sensibilisation auprès des collégiens sur les enjeux environnementaux ; l’accompagnement des locataires d’Orvitis, bailleur social, vers de nouveaux modes de vie ; le déploiement d’un modèle d’économie de fonctionnalité, à savoir la location plutôt que l’achat chez Seb ; l’évolution des modes de consommation selon les saisons avec Intermarché...

Futurs 21, un engagement, des objectifs

En s’appuyant sur des volontés politiques et entrepreneuriales fortes ainsi que sur l’expérience de ses fondateurs et de leurs partenaires, Futurs 21 affiche clairement ses objectifs.

Il s’agit d’attirer ou de développer en Côte-d’Or des projets publics ou privés innovants finalisés ou expérimentaux visant à une mutation des modes de vie, et d’étudier, à l’échelle du département, la façon dont la population fait évoluer ces modes de vie, son engagement dans une transition socio-écologique.

La publication des résultats des études ainsi menées permettra de renforcer le rayonnement international de la Côte-d’Or. En participant à la convergence de toutes les initiatives déjà prises et en les intégrant dans ses politiques, quand c’est possible au regard de ses compétences, le Conseil Départemental devient le miroir des innovations sociétales de demain. Les 553 000 habitants de Côte-d’Or seront invités à donner leur avis, l’occasion de leur donner le pouvoir d’agir ou d’interagir.

La Côte-d’Or du futur passe d’abord par son aménagement numérique

Avec son Schéma Directeur d’Aménagement Numérique du Territoire, le “SDANT”, le Conseil Départemental a misé sur l’avenir. Ce plan ambitieux de déploiement de la fibre optique en Côte-d’Or, hors agglomérations de Dijon et de Beaune, s’inscrit dans la volonté du Département de faire entrer tous ses territoires dans l’ère du digital.

Le financement total de la 1e phase du SDANT (2015-2017), qui vise à résoudre en priorité les zones de carence en ADSL, soit 320 communes, représente un investissement total de 74 millions d’euros. Le SDANT va prochainement entrer dans sa deuxième phase.

Son objectif ? Faire en sorte que toutes les communes de Côte-d’Or puissent bénéficier d’un débit permettant d’obtenir du "triple play" (Internet, téléphone, télévision).

Appel à projets Futurs 21

Futurs 21, c’est l’initiative “d’accueil et d’accélération de l’innovation sociétale” en Côte-d’Or pour faire de notre beau
territoire, le premier “laboratoire français des modes de vie de demain”.

Si vous souhaitez partager des projets à déployer en Côte-d’Or, écrivez à contact@futurs21.fr