Animation du territoire

Le Laboratoire Départemental

Le laboratoire Départemental, c’est 110 professionnels travaillant avec du matériel de haute technologie, qui réalisent des prestations d'analyses, de prélèvements, de formations et de conseil. Géré par le Conseil Départemental, ce laboratoire est un outil de santé publique.

Partager :
Imprimer :
Microscope

Le Laboratoire Départemental, c’est 110 professionnels travaillant avec du matériel de haute technologie, qui réalisent des prestations d'analyses, de prélèvements, de formations et de conseil. Géré par le Conseil Départemental, ce laboratoire est un outil de santé publique.

Il exerce ses compétences en toute indépendance dans les domaines suivants :

  • santé publique et sécurité alimentaire
  • qualité des productions animales et agro-alimentaires
  • protection de l'environnement
  • développement de l'économie et de l'emploi

Le Laboratoire Départemental c’est encore :

  • 3 500 m2 de locaux récents remis très régulièrement en conformité technique
  • du matériel adapté aux hautes performances
  • un personnel composé : d’agents administratifs ou techniques, techniciens de laboratoire, ingénieurs, vétérinaire, qualifiés et régulièrement perfectionnés

Il entretient des collaborations de haut niveau, il est associé à des activités de recherche vétérinaire ou en eau et propose son expertise à l’international.

400 000
analyses par an

Depuis 1997, le laboratoire a l’accréditation COFRAC (COmité FRançais d’ACcréditation) pour 12 domaines techniques. Une reconnaissance qui atteste de sa compétence technique et de l'organisation mise en œuvre pour la réalisation des analyses. Le niveau de maîtrise dans certains domaines relève de l’expertise : tuberculose, chimie des résidus par exemple.
Par cette accréditation, le laboratoire, qui figure parmi les 10 laboratoires les plus performants de France, bénéficie d’une reconnaissance nationale et internationale.

Le laboratoire est au service de tous : usager, professionnel, collectivité ou territoire, il peut vous aider dans ces trois domaines principaux.

Surveillance de la qualité des eaux

« Plus de 500 molécules sont recherchées lors de prélèvements d’eau potable et un contrôle complet chimique et microbiologique tous les mois est réalisé dans les piscines publiques et tous les 15 jours dans les lieux de baignades naturelle. »

Des compétences au service :

  • de l’Agence Régionale de Santé
  • des communes
  • des Etablissements Publics de Coopération Intercommunale
  • des compagnies fermières…

Notre mission :
Surveiller les eaux destinées à la consommation humaine (eau potable), les eaux de loisirs et thermales, les eaux de rejet et les eaux de rivière.

→ Eaux potable et de loisirs

  • Recherche en microbiologie et parasitologie, de germes de contamination fécale (coliformes totaux, Escherichia coli…), de légionelles dans les eaux chaudes sanitaires et les tours aéroréfrigérantes ; de staphylocoques pathogènes ; cryptosporidies…
  • Analyse des paramètres physico-chimiques (pH, conductivité, turbidité, dureté, nitrates, Carbone Organique Total…) et des micropolluants, organiques (pesticides, solvants chlorés…) et minéraux (aluminium, plomb, cuivre, zinc, fer, arsenic…)

→ Rivières et cours d’eau

  • Recherche des éléments chimiques ; des micropolluants minéraux et organiques (pesticides, métaux : chrome, plomb, cuivre…)
  • Hydrobiologie des milieux aquatiques

Surveillance de la qualité des aliments

« Le label : la garantie du contrôle qualité est apposé sur les vitrines de restaurants. Il atteste des contrôles préventifs réalisés par le Laboratoire à la demande du propriétaire afin de garantir la qualité sanitaire des produits proposés et des pratiques de préparation. »

Des compétences au service :

  • de la Direction Départementale de la Protection des Populations
  • de la restauration collective
  • des restaurateurs
  • des artisans des métiers de bouche…

Notre mission :
Contrôler la conformité des denrées alimentaires, participer à la prévention et à la recherche des causes d’intoxications alimentaires et participer à la maîtrise de la qualité des produits agroalimentaires.

  • Collecte/prélèvement chez les restaurateurs ou les artisans de denrées alimentaires destinées à la consommation et contrôle de surfaces dans l’environnement agroalimentaire.
  • Recherche de substances toxiques liées à la contamination de l’environnement (pesticides, PCB, métaux…) ou permettant de lutter contre l’utilisation de composés interdits : promoteurs de croissance, médicaments vétérinaires…
  • Recherche de bactéries pathogènes pour l’homme (Salmonella, Listeria monocytogenes) ou de toxines et autres bactéries indicateurs d’hygiène des procédés telles que : Escherichia coli, Staphylocoques...
  • Lutte contre l’antibiorésistance, antibiotiques ou autres résidus de médicaments vétérinaires
  • Contrôle du respect des délais d’attente avant abattage après une administration de médicaments vétérinaires (tranquillisants, antiparasitaires, antibiotiques…) ou la présence de contaminations liées à l’environnement (pesticides, PCB, métaux, …).

Analyses vétérinaires

« Auparavant, si des cas de fièvre aphteuse ou de brucellose étaient découverts, tout le cheptel de l’élevage était éliminé. Depuis 2010, pour la tuberculose, les analyses biologiques ont évolué et permettant une intervention ciblée, préventive et efficace évitant l’abattage du cheptel entier. »

Des compétences au service :

  • du groupement de Défense Sanitaire
  • des éleveurs
  • des négociants
  • des abattoirs…

Notre mission :
Aider les éleveurs et producteurs fermiers à protéger leur cheptel, à s’inscrire dans l’évolution des contraintes sanitaires et à garantir la qualité de leurs produits.

→ Immunologie & biologie moléculaire

  • Recherche dans le sang des animaux d’anticorps spécifiques et d’agents infectieux permettant de détecter les maladies règlementées (Brucellose, Peste porcine, Tuberculose, Influenza aviaires et porcines…) ou recherche des agents pathogènes par leur “signature génétique”.

→ Virologie

  • Dépistage de l’Encéphalopathie Spongiforme Bovine (vache folle) et de la “tremblante”

→ Autopsie & parasitologie

  • Autopsie et mise en évidence de lésions de nature à orienter sur les causes de la mort
  • Recherche et identification de pathogènes : parasites, virus et bactéries
  • Réalisation d’antibiogrammes testant l’efficacité d’antibiotiques sur bactéries

Historique

Créé par l’État pour lutter contre la fièvre aphteuse, en 1937, le laboratoire a développé son activité vétérinaire au service des éleveurs et l’activité hygiène au service des professionnels de l’alimentation.
Deux évènements importants ont conforté sa réputation actuelle : l’intégration de l’institut d’hydrobiologie et de biologie et la création du service de chimie alimentaire. Depuis 1990, il est une direction du Conseil Départemental de la Côte-d’Or.