La Côte-d’Or, une identité

Une terre d’histoire millénaire, un patrimoine historique et naturel exceptionnel, un terroir, une gastronomie, des grands crus, art de vivre… La Côte-d’Or se savoure à 100 % !

Partager :
Vignobles

À seulement 1 h 30 de Paris, la Côte-d’Or est un département dont la renommée n’est plus à faire : près de 9,1 millions de nuitées touristiques ont été réalisées en 2016 et son attractivité est en constante progression.
Aujourd’hui comme hier, la Côte-d’Or déploie ses richesses patrimoniales. La couleur des flamboiements du vignoble sous le soleil d’automne lui a donné son nom.

Un territoire à découvrir sous tous ses aspects :

  • Son histoire
  • Son environnement
  • Sa gastronomie
  • Son patrimoine

[…] Ici les prés, là les vignes, grasses prairies qui nourrissent d’excellent bétail, vignes célèbres qui produisent les premiers vins du monde, partout ou presque des forêts, tout est réuni, tout est groupé pour faire de cette Côte-d’Or aux paysages si ravissants, aux ressources si variées, un « jardin » et un « cellier » de la France…

- Paul Joanne

, Dictionnaire géographique et administratif de la France et de ses colonies, Paris, 1892

Son Histoire

Des gaulois aux romains, des moines aux Ducs de Bourgogne : l’histoire de la Côte-d’Or est millénaire, une terre sillonnée par des personnages qui ont fait l’histoire de l’humanité comme…

  • Vercingétorix
  • Jules César
  • Bernard de Clairvaux
  • Philippe le Bon
  • Charles le Téméraire
  • Marie de Bourgogne

Le Département de la Côte-d’Or est né en 1790, lors de la création des départements français qui se substituent aux provinces et fait partie aujourd’hui des huit Départements de la région Bourgogne-Franche-Comté.

 

Vestiges gallo-romains

Sa géographie

La Côte-d’Or est limitrophe des départements de l'Yonne, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire, du Jura, de la Haute-Saône, de l'Aube et de la Haute-Marne.
Avec une population de 506 755 habitants, la Côte-d’Or est aussi l’un de plus grands départements de France par sa superficie de 8 763 km2.
Sa préfecture, Dijon, qui est aussi le chef-lieu régional, est une ville attractive, dynamique et en pleine modernisation.
La Côte-d’Or possède un territoire varié, divisé en quatre grands ensembles topographiques biens distincts :

  • le Morvan au sud-ouest
  • les plateaux de Langres-Châtillonnais dans la moitié nord-ouest
  • la plaine de la Saône au sud-est
  • l'Auxois au centre-ouest

En Côte-d’Or, les espaces boisés occupent une place de choix, notamment dans le Morvan, au sud-ouest. Ici, les cours d’eau, les sources et les étangs sont nombreux. Les rivières abondent aussi dans les pleines Beaunoises et Dijonnaises, et la Seine prend sa source sur les plateaux du Châtillonnais occupant le tiers nord du département. Grâce à ses nombreuses rivières torrentielles, de plaine ou navigables, la Côte-d’Or compte plus de 2 500 km de cours d’eau.

Petite curiosité : la Saône, importante rivière navigable Côte-d’Orienne, se targue d’être considérée comme l’une des rivières les plus riches en poissons d’Europe !

La Saône

Son patrimoine historique et architectural

Comme un musée à ciel ouvert, la Côte-d’Or témoigne des événements fondateurs de l’Histoire de la France. Un exemple ? À Alise-Sainte-Reine, le MuséoParc Alésia, vous plonge dans l’histoire et vous faire revivre la bataille qui opposa César et Vercingétorix et qui s’est déroulée ici même, à Alésia.

Mais l’héritage de la Côte-d’Or se dévoile aussi dans beaucoup d’autres lieux, legs du temps des moines de Cîteaux ou des Ducs de Bourgogne :

  • châteaux
  • églises
  • abbayes
  • cités médiévales

… notre département offre un patrimoine architectural et spirituel exceptionnel
Des personnages d’exception ! Savez-vous que Gustave Eiffel est né à Dijon en 1832 ? Il a quitté le berceau natal en 1850 pour fréquenter l’École Centrale de Paris et exercer en suite sa maîtrise de l’architecture métallique dans le monde entier !

Statue de Vercingétorix

Son patrimoine naturel

Au fil du temps, la terre de Côte-d’Or a été façonnée, subissant les grands mouvements géologiques et les effets du climat. Les paysages que nous connaissons résultent de cette longue histoire naturelle en perpétuelle évolution.

Aujourd’hui, la Côte-d’Or présente un patrimoine naturel et paysager riche et reconnu au niveau international avec des espaces aux fonctionnalités écologiques indispensables pour le maintien de milieux et des espèces animales et végétales remarquables.

Depuis 2005, le Département a notamment engagé une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public des Espaces Naturels Sensibles (ENS) afin de :

  • préserver la faune, la flore, les habitats naturels et les paysages patrimoniaux de Côte-d’Or
  • accompagner les acteurs du monde rural porteurs de projets en phase avec les enjeux naturels de Côte-d’Or
  • sensibiliser les habitants de la Côte-d’Or à la richesse de leur patrimoine naturel avec des circuits de randonnée ou des projets pédagogiques


De la pédagogique ! La sensibilisation des publics, jeunes en particulier, est en effet un levier important de la préservation de la nature. C’est pour cela que chaque année le Département propose une offre d’éducation à l’environnement à destination des collégiens.

 

Rivière avec un pont

Son patrimoine gastronomique et œnologique

La Côte-d’Or est un Département gourmand ! Du cassis à la moutarde, en passant par le pain d’épices, les anis de Flavigny et une grande variété de fromages, la Côte-d’Or ne manque ni de saveurs ni de matière première pour les artisans des métiers de bouche. Ses chefs étoilés et internationalement réputés subliment les gourmandises côte-doriennes avec passion tradition ou modernité…

Avec 9 600 ha de vignes et 32 grands crus, le patrimoine œnologique Côte-d’Orien est reconnu au niveau international. En témoignent des coteaux au nom prestigieux comme…

  • Gevrey-Chambertin
  • Vosne-Romanée
  • Nuits-Saint-Georges, Beaune
  • Pommard
  • Meursault
  • Puligny-Montrachet

... et la reconnaissance au Patrimoine mondial de l'UNESCO des « Climats du vignoble de Bourgogne ».


En 1937 le Conseil Général a créé la Route des grands crus. Chef de garde de l’œnotourisme et plus ancienne route des vins de France, elle est la première à avoir ouvert la voie à la découverte touristique d’un vignoble. Grâce à la démocratisation de la voiture et des déplacements de loisir, elle a acquis une réputation qui a largement dépassé les frontières hexagonales. Elle a fêté ses 80 ans en 2017 au Château du Clos de Vougeot.

 

Retrouvez nos chefs étoilés dans leurs restaurants :

•    Takashi Kinoshita - Château de Courban
•    Edouard Mignot - Ed. Em
•    Louis-Philippe Vigilant - Loiseau des Ducs
•    Stéphane Derbord - Restaurant Stéphane Derbord
•    Mourad Haddouche - Loiseau des Vignes
•    Christophe Queant - Le Carmin
•    Keishi Sugimura - Le Bénaton
•    Nicolas Isnard et David Lecomte - Auberge de la Charme
•    Philippe Auge - Hostellerie de Levernois
•    Guillaume Royer - Le 1131
•    Dominique Loiseau et Patrick Bertron - Le Relais Bernard Loiseau
•    Christophe Bocquillon - Le Jardin des Remparts
•    William Frachot - Restaurant William Frachot

Vignes en automne