Jeunesse / Education
Jeune
Parent / Futur parent

Des collèges entretenus et sécurisés

Pour garantir aux collégiens de Côte-d’Or des conditions d’apprentissage optimales, le Département réalise chaque année des travaux pour sécuriser, moderniser et améliorer les collèges afin qu’ils soient plus qu’un lieu de travail, un véritable espace de vie.

Partager :
Imprimer :
Rentrée scolaire
16,39 M€
consacrés aux travaux dans les collèges publics et privés en 2022

Le Département construit, rénove et entretient les 47 collèges publics de la Côte-d’Or.

En juin 2016, il a adopté le Plan Collèges Côte-d’Or 2021 orientant ses interventions :

  • Modernisation des collèges pour suivre les évolutions pédagogiques, démographiques et fonctionnelles et poursuivre l’installation d’outils numériques.
  • Sécurisation des personnes et des biens à travers la rénovation, la mise en conformité et en sécurité des installations et des équipements techniques.
  • Inclusion des élèves handicapés en milieu ouvert en rendant accessible les bâtiments et en facilitant l’ouverture d’Unité Localisée pour l’Inclusion Scolaire (ULIS) et d'Unité d'Enseignement Externalisée (U2E).
  • Prise en compte des problématiques environnementales et de développement durable dans la construction et la rénovation des collèges (rénovation énergétique, bâtiments basse consommation et bioclimatiques, démarche Haute Performance Energétique et environnementale, plan 1 000 arbres Collèges Côte-d'Or).
12,6 M€
votés pour la mise en accessibilité des 47 collèges de Côte-d'Or d’ici 2027

Travaux dans les collèges : qui fait quoi ?


Une répartition claire des responsabilités est établie entre le Département, propriétaire des bâtiments, et les collèges exploitant les locaux.

Quatre niveaux d’intervention sont identifiés :

  • opérations de surveillance
  • entretien courant
  • entretien préventif ou correctif (gros entretien)
  • renouvellement des ouvrages (grosses réparations et travaux neufs).

D’une manière générale, les collèges assurent les opérations des trois premiers niveaux via leur budget de fonctionnement et des subventions spécifiques de fonctionnement. Les opérations de grosses réparations et de travaux neufs sont réalisées par le Département.
 

Des travaux ? Oui, mais quand ?

Durant l’année scolaire, chaque collège fait l’objet de deux visites :

  • l’une pour effectuer un recensement exhaustif des travaux de modernisation à réaliser
  • l’autre consacrée aux besoins de sécurisation des personnes et des locaux.

En complément de ces visites, un suivi régulier des équipements et des bâtiments est effectué et permet d’alerter sur les besoins de renouvellement préventif.

Chaque année, une liste d’opérations annuelles de travaux de grosses réparations prioritaires et de travaux neufs (extension, reconstruction) est ainsi établie. Les travaux sont conduits par les services Départementaux chargés de la maîtrise d'ouvrage, en concertation avec les chefs d'établissement pour tenir compte notamment des contraintes de fonctionnement.
 

2022, les travaux dans les collèges publics

En décembre 2021, le Conseil Départemental a voté les budgets consacrés à la construction, la reconstruction, l'extension et les grosses réparations des collèges publics.

Opérations annuelles

Collège Claude Guyot à Arnay-le-Duc

  • Étude du raccordement des bâtiments au réseau de chaleur : 15 000 €

Collège La Croix des Sarrasins à Auxonne

  • Rénovation du pôle vie scolaire et aménagement d'une salle multimédia au sein du bât. C - externat : 160 000 €

Collège Gaspard Monge à Beaune

  • Réfection des bardages des bât. B - CDI, E - externat et H - logements : 150 000 €

Collège Georges Brassens à Brazey-en-Plaine

  • Étude de réfection de l'étanchéité des toitures-terrasses des bâtiments : 45 000 €

Collège Fontaine des Ducs à Châtillon-sur-Seine

  • Construction d'une chaufferie : 310 000 €

Collège Camille Claudel à Chevigny-Saint-Sauveur

  • Étude de renforcement des clôtures et de l'éclairage extérieur : 20 000 €

Collège Gaston Bachelard à Dijon

  • Étude de réfection de la toiture-terrasse du bât. B - SEGA : 15 000 €

Collège Gaston Roupnel à Dijon

  • Réfection de l'étanchéité de la toiture-terrasse des bât. A - demi-pension et G - vestiaires EPS : 320 000 €

Collège Henry Berger à Fontaine-Française

  • Raccordement des bâtiments au réseau de chaleur : 120 000 €

Collège Albert Camus à Genlis

  • Réfection des toitures des bât. A - administration - logement et D et F - logements : 140 000 €

Collège Louis Pasteur à Montbard

  • Construction d'un bâtiment atelier factotum et d'un préau : 530 000 €

Collège Isle de Saône à Pontailler-sur-Saône

  • Réfection de l'étanchéité des toitures des bât. A - administration et D - demi-pension : 22 000 €

Collège A. et R. Dinet à Seurre

  • Réfection des faux-plafonds et des luminaires du bât. C - externat : 210 000 €

Collège Boris Vian à Talant

  • Aménagement de locaux pour l'accueil d'une unité d'enseignement externalisée : 60 000 €
  • Étude de construction d'un préau : 15 000 €

Collège Jacques Mercusot à Sombernon

  • Réfection des cours de récréation : 40 000 €

Opérations pluriannuelles

Reconstruction du collège Roland Dorgelès à Longvic 2016-2023 : 24 M€

Plan de mise en accessibilité des collèges publics 2016-2027 : 12,6 M€

PPI des collèges publics 2020, 15,57 M€ :

  • Restructuration du bât. demi-pension du collège Claude Guyot à Arnay-le-Duc
  • Réfection des installations électriques et de sécurité incendie des bâtiments au collège Camille Claudel à Chevigny-Saint-Sauveur (Nota : cette opération bénéficie d'une subvention de l'Etat de 200 000 € au titre de la Dotation de Soutien à l'Investissement des Départements (DSID) 2020)
  • Réfection des façades des bâtiments du collège Les Lentillères à Dijon (Nota : cette opération bénéficie d'une subvention de l'Etat de 525 000 € au titre de la DSID 2020)
  • Restructuration du bât. C - demi-pension du collège Albert Camus à Genlis
  • Reconstruction du bât. demi-pension du collège Marcel Aymé à Marsannay-la-Côte (Nota : cette opération bénéficie d'une subvention de l'Etat de 573 500 € au titre de la DSID 2020)
  • Réfection des installations électriques et de sécurité incendie des bâtiments du collège Isle de Saône à Pontailler-sur-Saône
  • Restructuration du bât. B - administration du collège André Lallemand à Pouilly-en-Auxois
  • Réfection des façades et des menuiseries extérieures du bât. C - externat du collège A. et R. Dinet à Seurre (Nota : cette opération bénéficie d'une subvention de l'Etat de 269 625 € au titre de la DSID 2021)
  • Création d'un internat d'excellence au collège Louis Pasteur à Montbard (Nota : cette opération bénéficie d'une subvention du Ministère de l'Education Nationale de 200 000 €)

Des opérations exemplaires

Les préoccupations environnementales font partie intégrante de la programmation immobilière du Département. Ce dernier cherche à assurer, pour chaque projet, la sûreté et le confort des usagers et la sécurité du personnel notamment chargé de la maintenance, en limitant les coûts d'investissement par une optimisation des options fonctionnelles, des matériaux, des principes constructifs et techniques et des équipements.

La conception de nouveaux équipements doit garantir les meilleures conditions de qualité et de durabilité des matériaux utilisés, dans un souci constant de réduction des coûts d'exploitation.
 

Exemple d’opération exemplaire en cours : la reconstruction du collège Roland Dorgelès à Longvic, opération qui devra répondre aux spécifications d'un bâtiment à Haute Qualité Énergétique et environnementale. Le bâtiment sera de conception bioclimatique et possédera une ossature en bois. Budget voté : 24 M€.
Architecte : Tria Architectes

Opération ayant obtenu les soutiens financiers de l'Europe (0,9 M€) et de la Région Bourgogne - Franche-Comté (0,15 M€)

Plan collège Roland Dorgeles
Europe Bandeau FEDER

Plus de sécurité dans les collèges

À la suite des attentats de 2015, le Département a renforcé entre 2016 et 2017 la sécurité des 54 collèges publics et privés côte-d’oriens.

1,4 M€ a été consacré à la mise en place de dispositifs d’alerte en cas d’attentat, de dispositifs pour limiter l’intrusion et à la formation à l’évacuation des bâtiments en cas de danger des élèves et personnels. Ses moyens sont ajustés régulièrement en fonction des retours des collèges à la suite des exercices obligatoires d'évacuation prévus chaque année.