Actualité

Enfance / Famille
Personnes âgées
Personnes handicapées

Lutter plus efficacement contre les violences conjugales

Publié le 09/03/2022

Le Département a renouvelé le protocole de Prévention et de Lutte contre les Violences Conjugales porté par la Préfecture de la Côte-d’Or, le 7 février 2022.

Partager :
Imprimer :
Lutte contre les Violences Conjugales

Tout juste un mois avant la Journée internationale des droits des femmes, le protocole Départemental de Prévention et de Lutte contre les Violences Conjugales a été renouvelé par les élus pour la période 2021 à 2024 afin de maintenir une solide coordination entre les acteurs publics et privés concernés par cette problématique.

En 2020, 139 200 femmes ont été victimes de violences conjugales en France.

L’objectif de ce protocole ?

Apporter une réponse appropriée aux personnes confrontées à la violence conjugale en les accompagnant mieux grâce à la mobilisation et la mise en réseau de tous les acteurs concernés :

  • l’État
  • la Justice
  • les collectivités locales
  • les organismes sociaux et établissements publics
  • le conseil de l’ordre des avocats
  • le conseil de l’ordre des médecins
  • les associations

Selon l’ONU, une femme sur trois est victime de violences dans le monde. La violence contre les femmes constitue une importante cause de morbidité et de mortalité.

Le Département s’engage à lutter plus efficacement contre de fléau à travers 3 axes :

  • La prévention
  • L’accompagnement des victimes
  • La prise en charge des auteurs

Deux nouveaux engagements au titre du protocole 2021-2024 :

la poursuite du cofinancement du dispositif Téléphone Grave Danger pour lequel l’Association France Victimes 21 s’est vu attribuer une subvention dans le cadre du Plan de Soutien Solidarités Côte-d’Or, volet « lutte contre la précarité des femmes » (1 500 €),
le financement, à hauteur de 10 000 € du centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales pour lequel l’Association ALTHEA-ADEFO est lauréate d’un appel à projets porté par l’État.

Violences faites les femmes, ne laissez pas la violence s’installer, réagissez : APPELEZ le 3919