Eaux et Milieux Aquatiques
Environnement / Economie circulaire
Acteur public
Acteur économique

Protection de l’eau en Côte-d’Or

Le Conseil Départemental s’engage à fournir une eau de qualité en quantité suffisante pour tous les Côte-d'Oriens.

Partager :
Imprimer :
Champ et rivière

L'eau est une ressource naturelle indispensable. Sa préservation et sa protection sont primordiales au développement durable de la planète.
La Côte-d’Or se situe en tête de trois grands bassins hydrographiques (Loire-Bretagne, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée) induisant une dépendance directe des ressources en eau aux conditions climatiques.
 

150L à 200L
d'eau consommés en moyenne par jour par Côte-d'Orien

En France, ces vingt dernières années, la qualité des eaux souterraines s’est dégradée à cause de l’évolution des pratiques agricoles et du développement industriel et urbain. 
En Côte-d’Or, parmi les 406 captages d'eau potable exploités, nombreux sont ceux qui présentent des signes de dégradation notamment en matière d’azote (nitrates) ou de produits phytosanitaires, de phosphore, de micropolluants organiques et métalliques de toutes origines (activités économiques, domestiques,…).
 

406
captages d’eau potable en Côte-d’Or

Le Département accompagne les collectivités productrices et distributrices d'eau pour protéger leur ressource à travers plusieurs outils :

  • L’instauration de périmètres de protection (protection réglementaire)
  • La mise en place de plans d'actions agricoles
  • La recherche et la préservation de ressources stratégiques
     
Schéma de la protection des captages

Dans sa mission de protection de la ressource en eau, le Département a acquis la Boucle des Maillys, boucle fluviale de la Saône. Cette propriété foncière de 250 ha qui couvre une ressource stratégique en eau potable dans le Val-de-Saône est un site unique en Côte-d’Or.
Le Département gère le site sur lequel se trouve l'une des dernières nappes phréatiques non exploitées du département.

"La Boucle des Maillys"

Le Département apporte son soutien aux collectivités chargées de la gestion de l’eau

Instauration de périmètres de protection


Tout prélèvement pour la consommation humaine doit être protégé réglementairement vis-à-vis des pollutions accidentelles et /ou ponctuelles. C’est pourquoi chaque captage doit faire l’objet d’une Déclaration d’Utilité Publique (D.U.P), fixant la délimitation de périmètres de protection de l’ouvrage. 
Le Département apporte depuis 1996 une assistance aux collectivités gestionnaires de l’eau pour la réalisation de leur dossier de mise en place de périmètres de protection de leurs captages.
 

Etat d'avancement PPC
Etat d'avancement des procédures de protection réglementaires en Côte-d'Or

Mise en place de plans d’actions agricoles

Le Département apporte un soutien technique aux collectivités gestionnaires de l’eau pour la conduite de la démarche et la mise en place des plans d'actions agricoles.
Une aire d'alimentation de captage désigne la zone sur laquelle l’eau qui s’infiltre ou ruisselle alimente un captage. L’extension de ces surfaces est généralement plus vaste que celle des périmètres de protection réglementaire. Cette zone permet de protéger les captages des pollutions diffuses. Au sein d'une aire d'alimentation, une ou plusieurs zones de protection peuvent être définies en fonction des enjeux et de la vulnérabilité de la ressource.
Une fois la délimitation effectuée, un travail de diagnostic et de concertation est engagé avec la profession agricole pour définir des actions à même de préserver et d'améliorer la qualité de l'eau :

  • remise en herbe
  • conversion à l'agriculture biologique
  • utilisation raisonnée des produits phytosanitaires
  • diversification des cultures à l'assolement
     
Etat d'avancement BAC
Etat d'avancement de la délimitation des aires d'alimentation des captage de Côte-d'Or

Recherche et préservation des ressources stratégiques

La Côte d'Or a sans cesse du s'adapter à la raréfaction de la ressource en eau sur son territoire. 
Dans ce cadre, le Département a entrepris la prospection de nouvelles ressources et a conduit des réflexions à échelle intercommunale pour l'identification et la préservation des ressources stratégiques en eau potable. Plusieurs schémas d'alimentation en eau potable sectoriels ont été initiés servant de base au Plan Départemental de l'Eau adopté par l'assemblée délibérante le 5 juin 2009.