Enfance / Famille
Jeunesse / Education
Jeune
Parent / Futur parent

Devenir famille d’accueil 

Vous souhaitez devenir assistant familial ? Ce professionnel, agréé et rémunéré par le Département ou une association, est chargé de l’accueil habituel et permanent à son domicile de mineurs ou de jeunes majeurs de moins de 21 ans, faisant l’objet d’une mesure de protection de l’enfance. C’est un vrai métier qui recrute !

Partager :
Imprimer :
Père fille

Spécificités du métier d’assistant familial

  • Il veille à donner les soins et l’affection indispensables permettant à l’enfant de se sentir exister et de poursuivre son développement physique et psychique. La sécurité procurée et le soutien éducatif proposé doivent contribuer à l’évolution de l’enfant. L’accompagnement se fait en respectant la place des parents.
  • Il assure les déplacements nécessaires à l’enfant  : activités, consultations médicales, maintien des liens familiaux…
  • Il rend compte de l’évolution du jeune, des difficultés rencontrées et partage ses informations avec d’autres professionnels.
  • Il est intégré à une équipe pluridisciplinaire qui définit un projet adapté à chaque mineur ou jeune majeur.
  • Il participe aux différentes réunions et bilans organisés par le service Aide Sociale à l’Enfance (ASE).

Qualités requises

  • Écoute, disponibilité, bienveillance, tolérance, capacité d’adaptation et de remise en cause.
  • Maturité. Aptitudes éducatives. Mobilité. Capacité de collaboration avec l’équipe pluridisciplinaire et l’employeur.

Formation

Un stage obligatoire d’une durée de 60 heures est organisé par l’employeur. Il prépare à l’accueil d’un premier enfant.


Une autre formation obligatoire de 240 heures doit être effectuée dans un délai de 3 ans à compter de la date de signature du contrat de travail. Celle-ci peut permettre de présenter le Diplôme d’État d’Assistant Familial.


Cette formation est à la charge de l’employeur et le salaire de l’assistant familial est maintenu pendant le temps de formation.

Statut

  • L’assistant familial est employé soit par un service public soit par un service associatif.
  • La rémunération varie en fonction du type d’accueil : continu ou intermittent et en fonction du nombre d’enfants.
  • Un contrat de travail écrit est signé avec l’employeur. Un contrat d’accueil pour chaque mineur est établi et précise les modalités d’accueil dont découle la rémunération.

Rémunération

Accueil continu
Depuis le 1er janvier 2007 (loi du 27 juin 2005), la rémunération d’un assistant familial accueillant un enfant de façon continue est constituée de deux parts :

  • une part correspondant à la fonction globale d’accueil
  • une part correspondant à l’accueil de chaque enfant

ainsi que des allocations destinées à l’enfant en fonction de son âge.

À titre indicatif, en 2018, au Conseil Départemental de la Côte-d’Or, les rémunérations pour l’accueil continu (hors allocations) sont :

Pour 1 enfant Pour 2 enfants Pour 3 enfants
1 244,88 € bruts 1 897,15 € bruts 2 845,73 € bruts

 

Accueil intermittent
Pour l’accueil intermittent, la rémunération de l’assistant familial est fixée par enfant et par jour à 4 heures de Smic, soit 39,52 € bruts.