Coronavirus COVID-19 : Le Département vous informe

Publié le

Face au coronavirus COVID-19 et suite au dispositif de confinement mis en place par Président de la République pour endiguer la propagation de l’épidémie, le Département se mobilise afin de garantir l’accompagnement et la protection des Côte-d'Oriens.

Partager :
Imprimer :
Covid-19 information
Covid-19 gestes simples

Assurer une continuité du service public

Actuellement, tous les agents du Conseil départemental sont mobilisés et mobilisables. Tous les postes qui le permettent sont assurés en télétravail. Pour les permanences indispensables, elles sont assurées dans le strict respect des « gestes barrières » et avec une organisation du travail entièrement revue pour permettre de respecter les consignes nationales de confinement.

En accord avec les services de la Direction régionale des finances publiques, les dispositions nécessaires ont été prises pour régler rapidement les factures des entreprises prestataires du Conseil départemental, qui souffrent du ralentissement de la vie économique locale et nationale.

Mesures générales

  • Demande de respecter scrupuleusement les "gestes barrières" via la messagerie interne, les réseaux sociaux et le site web du Conseil départemental.
  • Information des agents et des usagers du Département sur les "bonnes pratiques".
  • Le confinement des agents et le télétravail sont la règle générale au sein des services départementaux.
  • Seules les missions essentielles sont assurées sur le terrain. Tout le reste, tout ce qui ne présente pas un caractère urgent ou indispensable a été ajourné ou repoussé, sauf ce qui peut être réalisé grâce au déploiement du travail à distance.

Solidarités humaines

Nos missions essentielles continuent d’être assurées pour nos concitoyens les plus fragiles.

  • les prestations sociales (RSA, PCH, APA) continuent d’être mandatées et versées dans les délais habituels pour que leurs bénéficiaires les  perçoivent sans retard. Il en est de même pour les secours d’urgence, que les usagers demandent dorénavant à distance, car ils peuvent joindre leurs interlocuteurs habituels par messagerie ou par téléphone.
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Beaune :
      03 80 63 35 51 agencebeaune@cotedor.fr
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Chenôve :
      03 80 54 02 11 agencechenove@cotedor.fr
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Dijon :
      03 80 63 33 30 agencedijon@cotedor.fr
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Genlis :
      03 80 10 06 80 agencegenlis@cotedor.fr
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Montbard :
      03 80 63 35 01 agencemontbard@cotedor.fr
    • Agence solidarités Côte-d'Or de Talant :
      03 80 63 27 60 agencetalant@cotedor.fr

      En revanche, les visites à domicile non urgentes sont différées car il faut respecter le confinement. Seules ont lieu les interventions en urgence, pour protéger un enfant en cas de signalement d’un danger immédiat par exemple.
  • Les établissements en charge de la protection de l’enfance continuent d’assurer leurs missions, les éducateurs, les animateurs et leur encadrement étant à leur poste. La situation est toutefois plus complexe, car les sorties et les possibilités d’activités extérieures sont suspendues.
  • Pour permettre à ces personnels en charge de la protection de l’enfance d’assurer leurs missions et garantir leur disponibilité, depuis lundi 16 mars leurs enfants peuvent eux aussi, être accueillis dans les crèches et les établissements scolaires comme les enfants des personnels soignants et des personnels des établissements accueillant les personnes âgées et les personnes handicapées.
  • S’agissant des assistants familiaux, qui peuvent eux aussi être confrontés à des difficultés liées au confinement, une permanence téléphonique est assurée par les travailleurs sociaux qui les suivent habituellement.
  • Pour ce qui est de la PMI, les consultations à domicile et les permanences sont suspendues. Une permanence téléphonique est maintenue pour les situations d’urgence.
  • L’accueil de la MDPH est fermé depuis le lundi 16 mars après-midi. L’accueil téléphonique est assuré. Les dossiers en cours d’examen continuent à être traités grâce au télétravail. Les commissions d’aides à l’autonomie sont suspendues. Les décisions nécessaires à l’évolution de la prise en charge des personnes handicapées seront  prises après instruction par les services. Le dépôt des dossiers peut-être assuré sur la plateforme de la MDPH.

Solidarités Territoriales

  • Dans les collèges, l’activité sur site est limitée à l’accueil des enfants des personnels qui participent directement à la gestion de la crise du Coronavirus. La logistique et l’accueil sont également assurés pour permettre l’organisation de l’enseignement à distance. Nos services en charge de l’informatique ont fait un très gros travail ces derniers jours pour permettre ainsi au télétravail et à l’enseignement à distance d’être effectifs, malgré les difficultés rencontrées par les espaces numériques de travail qui ont été sollicités à un niveau jamais vu jusqu’alors. Toutes les restaurations scolaires sont fermées et des permanences techniques sont assurées a minima.
  • S’agissant des routes, le système des astreintes a été mis en place pour assurer la sécurité et les interventions sur nos routes départementales. Les équipes peuvent être mobilisées par exemple en cas d’accidents, d’intempéries ou pour toute urgence.
  • Le laboratoire départemental maintient ses analyses d’eau afin de garantir à chaque Côte d’Orien, une eau de qualité et en quantité. Le laboratoire reste mobilisé pour les analyses alimentaires afin d’assurer la qualité de la restauration collective des hôpitaux. Il poursuit également ses missions en matière de prophylaxie animale.

Accompagnement des collectivités locales :

  • L’instruction des dossiers relatifs aux aides sectorielles (Villages Côte-d’Or, voirie communale, appels à projets patrimoine...) et Cap 100% Côte-d’Or se poursuit et ira à son terme normal.
  • Les communes et les intercommunalités seront informé dans les prochains jours des nouveaux délais de limite de dépôt des dossiers relatifs à ces aides. Ce report tiendra compte du réaménagement national du calendrier des élections municipales et intercommunales.

Accompagnement des associations :

  • Les associations assurent un rôle essentiel pour maintenir le lien social et les solidarités locales. Pour autant, le confinement dû à la crise sanitaire les empêche d’organiser les rencontres et les événements qui entretiennent ce lien. Certaines d’entre elles ont déjà engagé des dépenses parfois importantes pour des événements qui n’auront pas lieu. Il a été demandé aux services départementaux d’examiner au cas par cas ces situations que nous signaleront les responsables associatifs, afin d’éviter de mettre en péril l’existence même de leurs structures.
  • Le traitement des FAVA est en cours et les subventions annuelles sont maintenues. Pour répondre à toutes les questions, deux numéros viennent d’être mis à leur disposition :
    • pour les associations sportives : 03 80 63 30 89
    • pour le FAVA : 03 80 63 65 88
    • pour les autres associations, une permanence sera mise en place dans les prochaines jours. Ces permanences seront assurées du lundi au vendredi : 9h-12h et 14h-16h.
  • Suivi des marchés publics et des entreprises : Nous avons veillé, en pleine coopération avec les services de la Direction régionale des finances publiques et du payeur départemental, à ce que les dépenses essentielles soient payées dans les délais les plus brefs. Il en est ainsi en particulier des factures des entreprises prestataires du Conseil Départemental, déjà durement affectées par le ralentissement national et local de l’activité économique. Les entreprises, les associations qui doivent interrompre ou différer leurs chantiers ou leurs activités dans le cadre des marchés publics du Conseil Départemental ont été appelées à nous le signaler. Nous leur avons indiqué qu’elles ne subiraient aucunes pénalités de retard pour les marchés de travaux ou pour absence de service fait lié à la pandémie. Elles sont invitées à contacter leurs interlocuteurs habituels dans les services du Conseil départemental pour gérer ensemble au mieux la situation. Tout est également mis en œuvre pour relancer l'activité normale dès que les conditions le permettront.

Aménagement numérique :

Les entreprises ont suspendu leurs travaux et cela vaut pour Altitude Infrastructure et pour tous nos prestataires. En revanche, nous avons demandé à ce que les études soient poursuivies afin de limiter le retard dans le déploiement.

Dispositions applicables aux assistants maternels

Le Conseil départemental rappelle qu'il n'est pas employeur des assistants maternels mais chargés des agréments dans le cadre du Code de l'Action Sociale et des Familles.
Dans le contexte de la crise sanitaire du Coronavirus, nos consignes sont les consignes gouvernementales.
Le confinement pour tous est effectif depuis ce mardi midi. Le mot d'ordre est clair : "restez chez vous !". A quelques exceptions près, qu'il faudra justifier par des attestations ou des laisser passer des employeurs.
Les professionnels indispensables à la gestion de crise sont réquisitionnés (ils vont avoir des laisser passer de leur employeur pour pouvoir circuler).
Il s’agit des personnels travaillant en établissements de santé ou médico-sociaux, à savoir les hôpitaux, cliniques, SSR, HAD, maisons de retraite, EHPAD, USLD, foyers autonomie, IME, MAS, FAM, SSIAD ainsi que les professionnels de santé et médico-sociaux de ville (médecins, infirmiers, pharmaciens, sages-femmes, aides-soignants, transporteurs sanitaires, biologistes, auxiliaires de vie pour personnes âgées et handicapées…). Les personnels chargés de la gestion de l’épidémie des agences régionales de santé (ARS), des préfectures et ceux affectés à l’équipe nationale de gestion de la crise sont également concernés.
Si les deux parents des enfants gardés chez l’assistant maternel font partie de ces professionnels, il est nécessaire qu'ils aient un mode de garde pour pouvoir continuer de travailler.
Actuellement, les espaces d'accueil de moins de dix enfants peuvent encore fonctionner. Les assistants maternels en font partie. Si un seul parent fait partie des professionnels de santé, l’autre parent doit garder leur enfant au domicile par mesure de confinement.
En cas d’impossibilité de la part des deux parents, il y a bien un besoin de garde d'enfants, qui ne peut être que dans un contexte d'accueil de moins de dix enfants.
Les assistants maternels peuvent donc accueillir les enfants de ces personnes, à condition que les parents justifient de leur obligation de travailler et que cela ne mette pas en danger le cadre familial de l’assistant maternel.
Si les assistants maternels sont vulnérables et ne peuvent garder les enfants des parents concernés par la réquisition, il faut renvoyer les familles vers la Communauté de communes, responsable de la politique petite enfance, qui étudiera les possibilités d'accueil dans le cadre de 10 enfants maximum réunis afin d’assurer la continuité des missions de service public.
Le site monenfant.fr de la CAF propose aux parents soignants n'ayant pas de solution de garde de pouvoir s'identifier sur le site (fenêtre spécifique coronavirus).
Le service départemental de PMI peut également être contacté par téléphone pour d'éventuels renseignement (parents au 03 80 63 66 13 ; professionnels de l'accueil : 03 80 63 66 28).

Dispositions applicables à la Maison des Adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or

Réouverture de la Maison des adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or

À compter du 18 mai, la Maison des adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or ouvre à nouveau au public.

Afin de rouvrir ses locaux dans de bonnes conditions et accueillir le public en toute sécurité, la Maison des adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or, a adapté son dispositif d’accueil sur Dijon et sur le territoire départemental.

Dès lundi 18 mai, la Maison des adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or sera ouverte et joignable de  9 h à 12 h et de 13 h à 17 h 30.

“Nos locaux ont été agencés de telle sorte à assurer au mieux la sécurité des publics accueillis comme des personnels présents”, explique la directrice Françoise Jung. “Nous conseillons toutefois à chacun de venir équipé d’un masque.

Même si les accueils téléphoniques sont favorisés, un accueil physique reste possible, sur rendez-vous.

Comment prendre rendez-vous ?
Pour prendre rendez-vous et/ou disposer d’informations complémentaires vous pouvez contacter les personnes ci-dessous ou adresser un e-mail à l’adresse suivante : adosphere@maisondesadolescents.fr.

  • Pour les personnes résidant sur Dijon ou sur la Métropole
    Contacter le 03 80 44 10 10
  • Pour les personnes du pays Beaunois : Beaune, Nuits-Saint-Georges, Gevrey-Chambertin, Seurre, Saint-Jean-de-Losne, Pouilly-en-Auxois, Bligny-sur-Ouche…,
    Contacter Félix Regazzoni  au 07 88 92 79 46 ou Benoa Raharison au 07 86 62 39 25
  • Pour les personnes du pays Auxois-Morvan : Montbard, Semur-en-Auxois, Vitteaux, Saulieu, Arnay-le-Duc, Sombernon, Venarey-les-Laumes…,
    Contacter Cécile Scherer au 07 85 43 06 76
  • Pour les personnes du Pays Châtillonnais : Châtillon-sur-Seine, Recey-sur-Ource, Laignes…,
    Contacter Gaëtan Ruffin au 06 98 21 11 32
  • Pour les personnes du Pays Seine et Tille : Is-sur-Tille, Selongey, Saint-Seine-l’Abbaye…,
    Contacter Gaëtan Ruffin au 06 98 21 11 32
  • Pour les personnes du pays Plaine de Saône Vingeanne : Mirebeau-sur-Beze, Fontaine-Française, Auxonne, Pontailler-sur-Saône, Longchamps...,
    Contacter Cindie Brigui  au 06 38 27 93 21
     
  • Une permanence est également assurée sur les réseaux sociaux

    Les parents, comme les adolescents peuvent aussi continuer à échanger, en toute confidentialité, avec un professionnel de la Maison des Adolescents et de leurs parents de Côte-d’Or via les réseaux sociaux. Pour ce faire, il suffit de rechercher, « felixadosphere » sur Facebook, Instagram ou Snapchat. En qualité de « Promeneur Du Net » (PDN), Felix Regazzoni échangera avec eux et pourra leur communiquer des informations sur différents sujets d’actualité.


    À noter : Tous ces échanges resteront confidentiels.

Dispositions applicables aux enfants des personnels de l’ASE

Le Secrétaire d'Etat à la Protection de l'Enfance, Adrien TAQUET, vient d'annoncer que les enfants des personnels en charge de la protection de l'enfance pourront être accueillis dans les crèches et les établissements scolaires dès ce lundi 23 mars.

Cette annonce permettra à ces professionnels d'exercer plus sereinement et complètement leur mission essentielle en ces temps de crise, comme celle des personnels des EHPAD, des personnels soignants, des agents des préfectures et des agences régionales de santé en charge de la gestion de la crise sanitaire nationale due à la pandémie du coronavirus COVID 19.

Dispositions applicables au Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or

Reprise progressive de l'intégralité des missions à compter du 11 mai 2020 au Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO).

La période de pandémie COVID19 a nécessité une adaptation des services du LDCO avec la mise en place d'un plan de continuité de l'activité.
Ainsi, plus de la moitié des effectifs du LDCO était mobilisée durant la crise sanitaire initiée le 17 mars dernier et l'activité a été maintenue à des niveaux différents suivant les services afin d'assurer les prélèvements et analyses indispensables pour répondre aux engagements clients et aux missions de santé publique pour les services de l’État dans les domaines de la qualité de l'eau, de la santé animale et la sécurité alimentaire.
A compter du 11 mai 2020, le LDCO assure progressivement, l’intégralité de ses missions et reprend  notamment les collectes régulières selon les plannings annuels initialement prévus.
Toutefois, afin d’assurer la protection de la santé des agents du laboratoire et des usagers, les dispositions suivantes sont maintenues :

  • l'accès au LDCO se fait en appelant l'accueil (03 80 63 67 70) par le biais des interphones afin de sécuriser et organiser la circulation au sein du site,
  • la réception des échantillons est assurée à condition d'avoir téléphoné en amont de votre venue afin d'offrir toutes les conditions de sécurité nécessaires
  • le respect des mesures et des consignes d'hygiène affichées à l'accueil du site.

Les équipes du LDCO restent mobilisées pour répondre à toutes vos interrogations et demandes d'informations par le biais de la messagerie «laboratoire.departemental@cotedor.fr ».
Le LDCO reste à votre écoute et est joignable au : 03 80 63 67 70

  • du lundi au jeudi 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30
  • le vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30
  • le samedi de 8h30 à 11h30.

Les résultats d'analyses restent également consultables sur l'espace extranet des clients.
La sécurité et l'espoir de pouvoir reprendre une vie normale dépend de chacune et chacun d'entre nous.

Dispositions applicables au Fonds de Solidarité pour le Logement

Depuis le début de la crise sanitaire, la continuité du FSL est intégralement assurée par les services départementaux.
Les professionnels des Agences Solidarités Côte-d’Or, soit en télétravail soit en présentiel grâce à une permanence de cinq professionnels par Agence, poursuivent le traitement des dossiers sur leurs territoires d’interventions. Les agents instructeurs du Service Politiques d’Insertion poursuivent pour leur part le traitement des décisions concernant le FSL Accès et s’assurent de la mise en paiement des aides accordées.

FSL Accès : Les décisions sont prises chaque jour. Les échanges avec les bailleurs, les travailleurs sociaux et les usagers se font essentiellement par voie dématérialisée.

FSL Maintien : Compte tenu du confinement, les commissions FSL Maintien ne peuvent se tenir physiquement ; toutefois, la continuité du service demeure assurée. Les décisions peuvent être prises soit après sollicitation, par mail, de l'avis des partenaires (bailleurs, CCAS..) pour les dossiers qui les concernent, soit à la suite d’une visioconférence entre plusieurs partenaires pour les situations les plus complexes. EDF et ENGIE fonctionnent à distance et sont en mesure de prendre en compte les demandes des services départementaux (dépôt de dossier, état préparatoire...).
La suite du process jusqu’à la mise en paiement de l’aide accordée reste le même qu’habituellement.

Enfin, il convient de souligner que compte tenu de la décision du Gouvernement de prolonger la trêve hivernale, aucune coupure ou réduction d’énergie n’auront lieu pendant cette période. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées des permanences mises en place par les Agences Solidarités Côte-d’Or

Message du Président François SAUVADET à l’attention des agents du Conseil Départemental de la Côte-d'Or

François SAUVADET

Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or


 

Réduire les contacts et déplacements au strict minimum

Le 16 mars 2020, le Président de la République a décidé de prendre des mesures pour réduire les contacts et déplacements au strict minimum sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum.

Celles-ci seront autorisées sur attestation uniquement pour :

  • Se déplacer de son domicile à son lieu de travail dès lors que le télétravail n’est pas possible
  • Faire ses achats de première nécessité dans les commerces de proximité autorisés
  • Se rendre auprès d’un professionnel de santé
  • Se déplacer pour la garde de ses enfants et soutenir les personnes vulnérables à la stricte condition de respecter les gestes barrières
  • Sortir ses animaux à proximité de votre domicile
  • Faire de l’exercice physique uniquement à titre individuel, autour du domicile et sans aucun rassemblement

Toute infraction à ces règles sera sanctionnée.

Des gestes simples

Covid-19 gestes barrière

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Je reste chez moi
  • Se laver les mains régulièrement.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Se saluer, ne pas se serrer la main et éviter les embrassades.

Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 :
0 800 130 000

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux.
J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU- Centre 15.


Communiqués de Presse Coronavirus - COVID-19

François SAUVADET
Président du Conseil Départemental de la Côte-d'Or