Actualité

Violences faites aux femmes : le Département mobilisé

Publié le 27/02/2023

Le Conseil Départemental s’engage, par des moyens humains et financiers, à lutter contre les violences faites aux femmes.

Partager :
Imprimer :
Violences faites aux femmes recueil plainte police.jpg

Face aux violences dont sont victimes certaines femmes, le Département agit depuis de nombreuses années, aux côtés de l’État et des partenaires institutionnels ou associatifs, au travers du Protocole Départemental de Prévention et de Lutte contre les Violences Conjugales. Ainsi, le Département affecte un travailleur social à la Gendarmerie Nationale et cofinance un poste d’intervenant social au sein du Commissariat de Police.

Le Département s’apprête également à signer une convention inédite en France, qui permet le déploiement de référents dédiés aux violences intrafamiliales dans les Espaces Solidarités Côte-d’Or de Haute Côte-d’Or. Ces référents travaillent en étroite collaboration avec les brigades de gendarmerie du secteur.
Les victimes de violences au sein de leur famille peuvent s’adresser à ces interlocuteurs formés, capables de les écouter, de les orienter et de les prendre en charge.

Afin de faciliter le transport des victimes vers des lieux d’hébergement et les mettre à l’abri, le Département soutient l’Association Dijonnaise d’Entraide des Familles Ouvrières (ADEFO) dans la mise en place d’un service de taxi. Ce dispositif, entièrement gratuit pour les victimes, est en place depuis la fin de l’année 2022 et mobilisable par les services sociaux.

Enfin, le Conseil Départemental soutient les associations intervenant auprès des femmes, par exemple Solidarité Femmes 21 ou France Victimes, mais aussi celles intervenant auprès des auteurs de violence (ADEFOALTHEA) et va mettre en place, en 2023, un observatoire des violences intrafamiliales.

Objectif : observer pour mieux agir.

 

1,6 M€
C’est la somme affectée chaque année à la lutte contre les violences faites aux femmes par le Conseil Départemental de Côte-d’Or.

Le violentomètre

Le violentomètre est un outil créé par l'Observatoire des violences faites aux femmes afin de mesurer si une relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences.

Violences faites aux femmes

Vous êtes victime de violences : qui contacter ?

3919

Numéro national d’écoute, d’information et d’orientation destiné aux femmes victimes de violences.
Numéro anonyme et gratuit, accessible 24h/24 et 7 jours sur 7.

Association Solidarité Femmes 21

Prises en charge en cas de violences au sein du couple.
Tél. : 03 80 67 17 89
E-mail : solidaritefemmes21@outlook.fr
+ d'infos : solidaritefemmes21.fr

Centre d'information sur les droits des femmes et des familles de Côte-d'Or (CIDFF 21)

Informations juridiques gratuites et permanences sur toute la Côte-d’Or.
Tél. : 03 80 48 90 28
E-mail : secretariat.cidff 21@hotmail.fr
+ d'infos : cotedor.cidff.info

En cas de danger immédiat

Contactez les numéros d'urgence :

  • 17 police ou gendarmerie,
  • 15 SAMU,
  • 18 pompiers,
  • 112 : numéro d'appels d’urgence, unique et gratuit pour tous les services d’urgence (pompiers, police, aide médicale d’urgence),
  • 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes,
  • 115 : Samu social (hébergement d'urgence),
  • 119 : Enfance en danger
  • 03 80 29 39 16 : Unité Médico-Légale (pour faire constater les blessures et établir un certificat médical au plus vite)

Si vous devez quitter le domicile

  • 115 : pour un hébergement d’urgence
  • Conseil Départemental de la Côte d’Or : 03 80 63 66 00
  • Centre Communal d’action Sociale : 03 80 48 83 90

Si vous avez le projet de quitter le domicile, vous pouvez vous adresser à un travailleur social du CCAS de votre commune ou d’un Espaces Solidarités Côte-d’Or le plus proche de votre domicile qui vous accompagnera dans les démarches administratives : logement, CAF, sécurité sociale…

Si vous êtes blessée ou en état de choc

Il est très important de faire établir un certificat médical. Vous pouvez vous adresser :

  • Unité Médico-Légale : 03 80 29 39 16
  • Permanence d’accès aux soins et à la santé (PASS) : 03 80 29 53 95 (des professionnels vous guideront dans cette démarche)
  • Service social des Urgences : 03 80 29 37 24 (des professionnels vous guideront dans cette démarche)
  • Médecin traitant

Si vous souhaitez déposer plainte

Pour vous accompagner dans vos démarches, une assistante sociale en Police et en Gendarmerie peut vous recevoir :

  • Travailleur social POLICE : 03 80 44 55 82
  • Travailleur social GENDARMERIE : 03 80 70 66 38

Si vous voulez connaître vos droits

  • CIDFF (Centre d’Information des Droits des Femmes et de Familles) : 03 80 48 90 28 (Propose des informations juridiques gratuites avec des permanences sur tout le département de la Côte d’Or. Compétences en droit Civil : droit de la famille, droit du travail…)
    Site internet du CIDFF21
  • Maison de la Justice et du Droit (MJD) de CHENÔVE : 03 80 51 78 30
  • FRANCE VICTIMES 21 (Association départementale d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales) : 03 80 70 45 81 (Propose des informations juridiques gratuites. Compétences en droit Pénal pour les victimes de violences physiques ou psychologiques, agressions sexuelles, vol, abus de confiance…)

Si vous êtes victime de viol ou d’agression sexuelle

  • Centre-Medico-Psychologique (CMP) DIJON – Consultations de psycho-traumatologie : 03 80 78 00 44
  • Unité Médico-légale : 03 80 29 39 16
  • CDAG – CIDDIST (centre de dépistage anonyme et gratuit, VIH sida et infections sexuellement transmissibles) : 03 80 63 68 14

Si vous êtes victime de la traite des êtres humains, prostitution

  • Service Le Pas : 03 80 30 85 28
  • CDAG – CIDDIST (centre de dépistage anonyme et gratuit, VIH sida et infections sexuellement transmissibles) : 03 80 63 68 14