Rechercher dans le site

Recherche avancée



Vous êtes ici : 

 

80 km/h : une décision arbitraire et injuste pour nos territoires


Le Gouvernement vient d’annoncer unilatéralement la réduction de la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes qui composent le réseau secondaire. Cette mesure a été prise sans que soient publiés les résultats de l’expérimentation d’un abaissement de la limite de vitesse à 80 km/h menée entre l’été 2015 et l’été 2017 sur trois tronçons test en France. Pourquoi le Gouvernement n’a-t-il pas révélé aux Français les résultats de cette enquête ?

Alors que les Départements gèrent près de 380 000 km de routes départementales, le Gouvernement a annoncé sa décision sans même prendre le soin de les consulter. Aucun contact n’a été pris avec les services départementaux pour identifier ensemble les sections du réseau routier qui pourraient être spécifiquement concernées, en raison d’une dangerosité avérée. Ce sont pourtant nos agents qui connaissent le mieux les 5 846 km de routes départementales de la Côte-d’Or qu’ils entretiennent au quotidien.

Contestant cette mesure arbitraire à laquelle le candidat Macron s’était lui-même opposé durant la dernière campagne présidentielle, le Conseil départemental de la Côte-d’Or a adopté à l’unanimité un vœu demandant au Gouvernement de privilégier des solutions pragmatiques au cas pas cas sur les tronçons les plus accidentogènes.

Il est inacceptable qu’une nouvelle fois, Paris impose arbitrairement son choix aux territoires. Cette mesure acte en effet une énième rupture d’égalité entre les territoires : c’est une nouvelle contrainte pour les habitants des territoires ruraux, car la voiture constitue souvent le seul moyen de transport de proximité. À l’inverse, les réseaux de transports en commun en milieu urbain permettent une moindre dépendance à la voiture. Mais tous les Français ne sont pas des citadins !

Plusieurs solutions existent pour sauver des vies sur les routes. Alors que le Gouvernement a fait le choix de la contrainte, la Majorité Départementale a opté pour la prévention (grâce au programme Christian Myon et en réunissant un collège de sécurité routière après la survenue de chaque accident mortel) et l’investissement, en inscrivant 37 M€ pour l’entretien et la modernisation du réseau routier départemental au Budget 2018 de la Côte-d’Or. La sécurité sur les routes est loin d’être une priorité nouvelle pour nous. Notre politique porte ses fruits, avec une moyenne départementale d’accidents mortels chaque année plus faible que la moyenne nationale.

  
 

GROUPE MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE
Les Républicains - UDI - Divers Droite

 

Le groupe
de la Majorité Départementale

 

Présidents : François Sauvadet
et François-Xavier Dugourd

• Auxonne
Marie-Claire Vallet / Dominique Girard

• Beaune
Marie-Laure Rakic / Jean-Pierre Rebourgeon

• Brazey-en-Plaine
Emmanuelle Coint / Gilles Delepau

• Châtillon-sur-Seine
Valérie Bouchard

• Dijon 1
Danielle Darfeuille / François-Xavier Dugourd

• Dijon 4
Anne Erschens / Ludovic Rochette

• Fontaine-lès-Dijon
Patricia Gourmand / Patrick Chapuis

• Genlis
Christelle Meheu / Vincent Dancourt

• Is-sur-Tille
Catherine Louis / Charles Barrière

• Ladoix-Serrigny
Anne Parent / Denis Thomas

• Montbard
Laurence Porte / Marc Frot

• Nuits-Saint-Georges
Valérie Dureuil / Hubert Poullot

• Saint-Apollinaire
Christine Richard / Laurent Thomas

• Semur-en-Auxois
Martine Eap-Dupin / François Sauvadet

 

Pour nous suivre :
https://majorite-cd-21.fr/

 

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr