Rechercher dans le site

Recherche avancée



Vous êtes ici : 

 

Contrat : “Accord de volontés ayant pour but d’engendrer une obligation d’une ou de plusieurs personnes envers une ou plusieurs autres”.


Le Gouvernement a annoncé son intention de signer un contrat avec chacune des 322 plus importantes collectivités du pays, dont le Conseil Départemental de la Côte-d’Or. Or, ce contrat est en réalité un marché de dupe, imposé par des autorités centrales très éloignées du terrain.

L’objectif de cette nouvelle mesure n’est autre que d’affaiblir l’autonomie de gestion des collectivités territoriales, ces corps intermédiaires entre l’État et les citoyens, qui font vivre la démocratie française.

C’est une stratégie qui s’applique d’ailleurs aussi bien aux collectivités qu’à l’ensemble des Français, à qui l’on demande toujours plus. Sur le plan fiscal, la forte hausse de CSG ne sera que partiellement compensée par la baisse des cotisations salariales lesquelles, du reste, ne bénéficieront pas aux retraités. Pour les ménages, les factures de diesel et de fioul vont encore s’alourdir.

Face à ces coups de semonce contre leur pouvoir d’achat, les Français font des économies. Et nous aussi.

Diminuer la dépense publique, c’est légitime et indispensable. Aussi, depuis plusieurs années, sans attendre une quelconque injonction de l’extérieur, le Conseil Départemental de la Côte-d’Or a entrepris des efforts significatifs pour rationaliser son fonctionnement, diminuer ses dépenses, atteindre l’efficacité optimale dans sa gestion.

Ce retour de la tutelle de l’État sur les collectivités présente un gros risque pour notre démocratie. Sur le plan juridique, on peut assimiler cela à une menace d’ordre constitutionnel, car c’est bien dans notre constitution qu’est garantie la libre administration des collectivités. Cela porte préjudice à cette solidarité entre territoires, que l’on appelle péréquation, et qui permet à des collectivités de grande dimension et de grandes ressources, de soutenir les projets des villages et de leurs groupements.

La recentralisation est en marche. Mais les territoires n’ont pas dit leur dernier mot. Face au diktat du Gouvernement, les élus de la Majorité départementale se joignent à l’appel lancé par l’Association des Maires de France, l’Assemblée des Départements de France et Régions de France pour que le dialogue entre l’État et les collectivités locales soit rétabli sur des bases saines et respectueuses de leur autonomie.


  
 

GROUPE MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE
Les Républicains - UDI - Divers Droite

 

Le groupe
de la Majorité Départementale

 

Présidents : François Sauvadet
et François-Xavier Dugourd

• Auxonne
Marie-Claire Vallet / Dominique Girard

• Beaune
Marie-Laure Rakic / Jean-Pierre Rebourgeon

• Brazey-en-Plaine
Emmanuelle Coint / Gilles Delepau

• Châtillon-sur-Seine
Valérie Bouchard

• Dijon 1
Danielle Darfeuille / François-Xavier Dugourd

• Dijon 4
Anne Erschens / Ludovic Rochette

• Fontaine-lès-Dijon
Patricia Gourmand / Patrick Chapuis

• Genlis
Christelle Meheu / Vincent Dancourt

• Is-sur-Tille
Catherine Louis / Charles Barrière

• Ladoix-Serrigny
Anne Parent / Denis Thomas

• Montbard
Laurence Porte / Marc Frot

• Nuits-Saint-Georges
Valérie Dureuil / Hubert Poullot

• Saint-Apollinaire
Christine Richard / Laurent Thomas

• Semur-en-Auxois
Martine Eap-Dupin / François Sauvadet

 

Pour nous suivre :
https://majorite-cd-21.fr/

 

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr