Rechercher dans le site

Recherche avancée



 

Génération Europe

À l’occasion de la journée de l’Europe le 9 mai, François Sauvadet, Président du Conseil Départemental, a rencontré une dizaine d’étudiants de Sciences Po Dijon. Un temps d’échange sur la construction européenne, la France et la Côte-d’Or, un plaidoyer pour l’Europe.

Génération Europe

Ils viennent d’horizons différents, Allemagne, Pologne, Italie, Roumanie, Lituanie, Albanie et de France… et se rejoignent tous sur un point : ils sont avant tout européens. Selon eux, l’Europe est une chance. Ils sont fiers de l’étudier ici à Science Po, en Côte-d’Or. Ils espèrent y participer et croient en son avenir prometteur.

Autour de la table, François Sauvadet les invite à s’exprimer sur ce choix de l’Europe dans leurs études.
 

Un rêve commun

« Étudier à Sciences Po Dijon est un des meilleurs moyens pour faire évoluer mon pays en apprenant d’un pays occidental. Chez moi, nous pensons encore que nous ne pouvons pas changer les choses », Justinas, Lituanien

« Sciences Po a été comme une évidence. L’avenir, c’est l’Europe, plus que le niveau national », Léo, Français

« D’ici quelques années, on dépassera l’identité nationale pour une identité européenne. Quand on me demande d’où je suis, je ne dis pas je suis de tel pays mais je viens de tel pays ». Aleks, Albanais-Macédonien
 


Des valeurs communes

« Les Roumains sont très optimistes sur la construction européenne. En France, on parle souvent de la crise mais la situation n’est pas comparable avec celle de la Roumanie. […]
Nous sommes citoyens de l’Europe, il faut la construire et se donner des buts et des valeurs communs ». Alexandra, Roumaine

« Il faut penser l’avenir de l’Europe avec les jeunes, bien souvent, leur voix n’est pas suffisamment prise en compte. Nous devons regarder le passé de l’Europe mais penser avenir de l’Europe », Tabea, Allemande
 


Une éducation citoyenne

Pour la plupart de ces jeunes, l’avenir européen passe par une éducation et une culture de l’Europe.

« Il faut avoir le courage de changer les choses », Aleks
« La démocratie passe par l’éducation », Justinas
« Il faut que la citoyenneté européenne ait un sens et prenne sens : il faut passer à l’Europ’action », Léo

François Sauvadet, ravi de la pertinence de cet échange, conclut la soirée par une phrase porteuse d’espoir pour cette jeunesse européenne, unie dans la diversité culturelle : « Vous êtes une bonne nouvelle pour l’avenir ».

Article publié le 13 mai 2016

 

 

Pourquoi la journée de l’Europe ?

La déclaration sur l’Europe de Robert Schuman le 9 mai 1950 au quai d’Orsay est l’un des fondements de l’Union européenne. Il lance la création d’un pool charbon et acier entre la France et l’Allemagne.

 

 

La Côte-d'Or vue par...

… Daria, 19 ans, Polonaise
« Je suis arrivée à Dijon en août. Pour moi la Côte-d’Or, c’est surtout ses paysages et ses villages, magnifiques et époustouflants. Dijon est remarquable avec son centre historique. J’aime voyager dans la région, je suis déjà allée à Beaune, c’est très beau. J’aime aussi les vignobles et la gastronomie bien sûr. Je trouve les Côte-d’Oriens accueillants et chaleureux. Je me plais beaucoup ici »

… Justinas, 21 ans, Lituanien
« Je suis ici depuis deux ans, il ne me reste plus que deux mois à Dijon. Ce qui m’a frappé, c’est la nature. Je fais beaucoup de vélo à travers la Côte-d’Or, sur la route des Grands Crus par exemple, et parfois jusqu’à Chalon-sur-Saône ou Paray-le-Monial. Je fais plus de vélo ici qu’en Lituanie, il y a beaucoup d’infrastructures, c’est super.»

…Tabea, 20 ans, Allemande
« L’image que j’ai de la Côte-d’Or, ce sont ses paysages, ses collines, ses vins et ses vignobles. J’avais le choix entre Nancy et Dijon, je ne regrette pas du tout d’être venue étudier ici. Les Côte-d’Oriens sont chaleureux. »

 

 

Quinze bougies pour Sciences Po Dijon !

Il y a 15 ans, le Conseil Départemental a soutenu l’implantation de Sciences Po à Dijon. Le campus européen participe à l’attractivité de la Côte-d’Or, le nombre de candidats, particulièrement étrangers (54 % aujourd’hui), s’accroît chaque année.
En 2016, c’est 175 étudiants qui fréquentent les bancs de Sciences Po.

 

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr