Rechercher dans le site

Recherche avancée



Vous êtes ici : 

 

La Maison départementale de l'autonomie

La solidarité est au cœur des compétences et des interventions du Conseil Général qui accompagne au quotidien les personnes fragilisées comme les personnes âgées ou handicapés.

La Maison départementale de l'autonomie

Inaugurée le 9 décembre 2010, la Maison départementale de l’autonomie est un lieu unique pour accompagner les personnes âgées et les personnes handicapées dans leurs démarches administratives. Cette expérimentation est mise en place pendant 2 ans (de mai 2010 à mai 2012) dans seulement 3 départements en France : la Côte-d’Or, la Corrèze et le Cantal.

 

A mi-parcours, le bilan de cette expérimentation est très positif. Il a été présenté le 13 mai dernier à Marie-Anne Montchamp. De passage en Côte-d’Or, la secrétaire d’Etat aux solidarités et à la cohésion sociale s’est dite très satisfaite d’un accueil, qui est la construction d’une réponse sur mesure pour la personne en perte d’autonomie. Elle a également annoncé qu’elle ferait, à l’issue de l’expérimentation en mai 2012, le bilan des 3 maisons de l’autonomie.

La Maison de l’autonomie, lieu unique pour l’accompagnement

Un espace au service des personnes fragilisées

Innovante et expérimentale, la Maison départementale de l’autonomie a pour vocation de regrouper dans un espace accessible à tous, l’ensemble des services départementaux (Soutien à Domicile et Maison départementale pour les personnes handicapées, la MDPH) chargés de décider de l'attribution et du paiement des aides et prestations compensant la perte d’autonomie :

  • Pour les personnes âgées, l'Allocation personnalisée d’autonomie et les autres aides à domicile et en établissement
  • Pour les personnes handicapées, la Prestation de compensation du handicap et les autres aides et prestations à domicile et en établissement

La Côte-d’Or, pionnière en matière d’expérimentation

Après avoir été l’un des premiers départements à créer une Maison départementale pour personnes handicapées (MDPH), la Côte-d’Or est, avec la Corrèze et le Cantal, l’un des premiers départements à expérimenter une Maison départementale de l’autonomie.
Cette expérimentation est possible avec l’appui financier et logistique de la Caisse Nationale de
Solidarité pour l’Autonomie.

Pourquoi une Maison de l’autonomie ?

Chef de file des politiques gérontologiques et du handicap, les Conseils Généraux et notamment le
Département de la Côte-d’Or ont vu leurs responsabilités augmenter depuis que cette mission leur a été confiée. Chaque année, la Côte-d’Or enregistre une hausse du nombre de bénéficiaires de l’Allocation personnalisée à l’autonomie (APA) et de la Prestation de compensation du handicap (PCH).

 Le financement de la dépendance, une question d’actualité

La progression de la dépendance constitue un défi collectif pour la France, son système de soins, et pour l’ensemble de la solidarité nationale. Le 18 novembre dernier, le Président de la République s’est engagé à ouvrir le chantier de la dépendance et de son financement. Ce défi, le Conseil Général de la Côte-d’Or le relève en adaptant continuellement ses politiques et les actions menées en faveur des personnes âgées et handicapées.

Des relais autonomie partout en Côte-d’Or

Le Conseil Général souhaite mettre en place à terme, des relais autonomie pour mailler l’ensemble du département et apporter des réponses de proximité aux personnes âgées et aux personnes handicapées. L’objectif : permettre un accompagnement adapté aux besoins de chacun. Ces relais seront animés par des coordonnateurs autonomie.

Une cellule Habitat mise en place

La Maison départementale de l’autonomie a mis en place une cellule Habitat pour les demandes
plus spécifiques concernant l’adaptation de l’habitat et du cadre de vie des personnes en perte d’autonomie.
Cette cellule regroupe les équipes techniques et administratives du Conseil Général : ergothérapeutes, technicien du bâtiment, agents administratifs…). Elle est mise en place dans le cadre du dispositif Autonomie habitat personnes âgées, qui finance des adaptations de logements.
 

Depuis 2004, plus de 2 900 personnes âgées ont pu bénéficier des conseils gratuits d’un ergothérapeute, à leur domicile, sur les aménagements adaptés à leur dépendance. Le montant moyen des travaux s’élève à 880 euros par dossier éligible. Pour 2011, un crédit de 105 000 euros a été inscrit.
 

 

Quelques chiffres

 

 

+ 44 %

 

 

  • c'est l'augmentation du nombre de personnes âgées de plus de 80 ans entre 2007 et 2030 (prévisions INSEE)

  • 67 198 personnes âgées de plus de 60 ans, 9 554 de plus de 85 ans

  • 10 000 personnes bénéficiaires de l'APA

  • 50 % des bénéficiaires vivent à domicile

  • 6 797 places réparties au sein de 95 établissements

  • ¾ des places sont habilitées à l’aide sociale départementale 

  •  

 

70 millions d’euros

 

  • c'est le budget consacré à la prise en charge de la dépendance

  • Le budget consacré aux personnes âgées a augmenté de 48 % entre 2004 et 2010.

  •  

 

23 000

 

  •  c'est le nombre de personnes handicapées (Chiffres INSEE)

  • 14 000 personnes reconnues « travailleur handicapé »

  • 12 000 personnes handicapées bénéficient d’une pension ou d’une allocation
     

  •  

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr