Rechercher dans le site

Recherche avancée



 

Du pinard pour les Poilus

Qu'il ait eu l'habitude d'en boire régulièrement ou non avant le conflit, le soldat français prend goût au vin qui assure convivialité, trompe l'ennui ou apporte courage quand il faut tenir en première ligne ! Même augmentée, la ration réglementaire journalière ne suffit pas au poilu qui cherche partout ce précieux « pinard » souvent de qualité médiocre. Les vignobles du sud sont les principaux fournisseurs mais tous les vignobles, dont ceux de Côte‐d’Or, abreuvent les poilus, provoquant une hausse du prix du vin dont les Côte‐d’Oriens se plaignent constamment avec celles du blé, du lait, du coût de la vie en général.

Du pinard pour les Poilus

Châtillon-sur-Seine, 1915, le

 

 

 

Châtillon‐sur-Seine, 1915, tonneaux et caisses en attente sur le quai de la gare.
Tirage papier – coll. Association Les Amis du Châtillonnais.

 

 

 

Retrouvez les 22 visuels commentés
 

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22
 

 

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr