Rechercher dans le site

Recherche avancée



 

Invalides, estropiés et gueules cassées

À la mort anonyme du « no man’s land »* s’opposent les soins attentionnés de l’infirmière au soldat blessé. Certains ne survivront pas. D'autres demeureront invalides. Pour beaucoup, la réinsertion sera difficile.


(*) « La Terre de personne » en anglais, espace dévasté large de quelques dizaines à plusieurs centaines de mètres entre les tranchées adverses où gisent mourants et morts, certains accrochés aux « séchoirs » (fils de fer barbelés).

Invalides, estropiés et gueules cassées

Châtillon-sur-Seine, 1915, remise de décoration à Aimé Dubray

 

Châtillon-sur-Seine, 1915, remise de décoration à Marius Fort

 

Dijon, Porte Neuve, 1914, Noël fraternel

 

 

Châtillon-sur-Seine, probablement fin 1915, Aimé Dubray avec Madame Petit, infirmière.
Tirage papier – coll. Association Les Amis Du Châtillonnais.

 

 

 

Retrouvez les 22 visuels commentés
 

1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22
 

 

    Accueil | Plan de navigation | Mentions légales | Charte graphique | Crédits | Contacter le webmaster

Copyright © 2010 - Conseil Départemental de la Côte-d'Or. Tous droits réservés.

 

Conseil Départemental de la Côte-d'Or - 53 bis, rue de la Préfecture - 21035 Dijon Cedex - Tél. 03 80 63 66 00 - SIRET : 222 100 018 00019 - APE : 751A

www.cotedor.fr